Historique de La Poste

Les PTT ont une histoire très longue, vieille d’environ 120 ans et donc riche en expériences. Sa genèse remonte à l’histoire des communications (au Dahomey aujourd’hui Bénin) du temps jadis de la colonisation où, pour satisfaire les besoins de communication et d’échanges commerciaux entre la métropole et ses colonies, Victor BALLOT, administrateur français chargé des Etablissements du Golfe de Guinée, a institué au DAHOMEY un service public des « Postes, Télégraphes et Téléphones » (PTT) connu plus tard sous l’appellation de Service des Postes et Télécommunications. Dans cette optique, le premier bureau de poste a vu le jour le 1er juillet 1890 à Cotonou et porte aujourd’hui la dénomination de Recette Principale.

Au même moment, le service télégraphique et téléphonique s’est développé très tôt dans la bande côtière du Dahomey grâce au système de radio maritime par câbles sous-marins et des équipements de transmission et de commutation mis en place pour permettre aux colonisateurs d’être en relation permanente avec leurs colonies et les navires qui se trouvaient en haute mer ou sur la côte.

Progressivement la métropole a étendu le service public des PTT à certaines villes côtières (Porto-Novo, Ouidah, Grand-Popo, Agoué) et à d’autres villes à l’intérieur du territoire du Dahomey où des bâtiments ont été construits pour abriter des services postaux et téléphoniques. Plus tard avec la transformation des colonies en Etat- Nation et le transfert des pouvoirs et compétences aux dirigeants nationaux, l’Etat dahoméen a reconnu l’utilité et l’importance des prestations de services assurées par le service public des Postes, Télégraphes et Téléphones (PTT). Il a décidé alors de s’approprier ce service en instituant, par la loi n°59-32 du 19 décembre 1959, sa propre administration sous la dénomination de l’office des Postes et Télécommunication (OPT).

Malgré les difficultés financières que le Bénin a connues dans les années 1980-1990, l’OPT est l’une des rares sociétés d’Etat qui ait résisté à cette crise malgré le gel de ses avoirs dans les différentes banques de la place. Ce succès réalisé grâce à la volonté manifeste de ses dirigeants, au dynamisme et à l’ardeur au travail du personnel, sera éphémère car, des difficultés de divers ordres vont apparaître et imposer des solutions de relance plus profondes qui passent par des mutations juridiques, technologiques et socio-économiques.

Dans le souci de libéraliser et de rendre plus compétitifs certains secteurs vitaux de l’économie nationale, l’Etat a décidé de privatiser certaines sociétés d’Etat, notamment dans le domaine de la télécommunication et de l’énergie. Conformément à son plan de réforme, l’OPT a été scindé en 2004 en deux grandes entités dotées chacune d’une autonomie de gestion ; d’où la création des deux entités que sont LA POSTE DU BENIN SA et BENIN TELECOMS SA. Cette scission est devenue effective le 24 mars 2005 avec la nomination et la prise de service des Directeurs Généraux des deux (02) sociétés.

STATUT JURIDIQUE

Créée par décret n°2004-365 du 28 juin 2004, la société LA POSTE DU BENIN SA est une société anonyme à caractère unipersonnel et commercial, au capital social de 500.000.000 F CFA. Ce décret qui adopte en même temps ses statuts lui confère une personnalité juridique et une autonomie financière.

Cette société est immatriculée au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier de Cotonou sous le n°RB/COT/07B213 ; son numéro IFU (Identifiant Fiscal Unique) est 4200901793914.

Elle est soumise à la législation et à la réglementation propre aux services du courrier et des services financiers ainsi qu’aux conventions et règlements internationaux dont la République du Bénin est signataire.